Quel sens donner à nos rêves ?

Quel sens donner à nos rêves ?
Quel sens donner à nos rêves?

Pour le savoir, il faut « travailler » sur les images dominantes, (voir billet sur les images dominates dans les rêves) qui sont des clés offertes au rêveur pour gagner en connais­sance de soi, pour mieux comprendre les émotions et les désirs qui le traversent.


On peut repérer les images fortes dans son rêve en se disant : « J'ai rêvé de ... » (ma famille, mon travail, un voyage ... ), ou bien en essayant de donner un titre à son rêve (« la petite fille perdue»,« la chute» ... ). Il faut en­suite identifier l'impression dominante (la joie de rencontrer ses collègues, ou au contraire la mauvaise humeur que cela suscite chez vous).

identifier l'impression dominante du rêve

Les lieux ont une symbolique détermi­nante dans les rêves. Par exemple, la forêt symbolise un certain mystère, des choses inconnues ou un peu inquiétantes. Elle est donc le symbole de l'inconscient. Le jardin est le symbole, extrêmement fort, de la vie intérieure, l'hôpital représente un lieu de gué­rison, mais aussi de souffrance...

Il faut également noter les détails de chaque scène car, contrairement à ce que leur nom indique, les détails d'un rêve peuvent se révéler absolument déter­minants et les images secondaires d'une grande importance. Une jeune femme ra­conte, par exemple, le rêve suivant : elle voit un jour un oiseau tombé de l'arbre. Elle le rapporte chez elle pour le soigner (scène 1). Elle en prend soin comme d'un bébé et l'installe dans un petit lit qu'elle a fabriqué (scène 2). Le lendemain, elle trouve à la place de l'oiseau un vrai bébé (scène finale). C'est tout simplement le signe que la jeune femme a décidé de mieux s'occuper d’elle­-même. Elle est sur la voie d'une plus grande attention portée à ce qu'elle a de plus pro­fond en elle-même, symbolisé par le bébé.

Attention aux contre-sens. 

Très important aussi : notre propre com­portement dans chacune des scènes, mais aussi les faits et gestes de tous les personnages du rêve. Car les personnes que l'on y croise ne sont en fait que des aspects de nous-mêmes. Elles ne font donc que concrétiser nos propres sentiments (peur, culpabilité, joie ... ). Si ce sont des gens que l'on connaît, le rêve veut attirer notre attention, non pas sur l'attitude qu'ils ont avec nous, mais au contraire sur les relations que nous entretenons avec elles.

La scène finale contient souvent le message que le rêve veut indiquer.

Attention aux contre-sens. Les images présentes dans les rêves peuvent posséder une multiplicité de sens et les interprétations diffèrent selon le vécu de chaque personne. Il ne s'agit pas de dire : « Vous avez rêvé ceci, cela veut dire cela ! ». Mais en les rapprochant de votre histoire personnelle, vous pourrez utili­ser les images de vos rêves comme des projec­teurs qui mettent en lumière tel ou tel aspect de votre vie. Difficultés relationnelles ou professionnelles, sentiment d'abandon ou de confusion, désir de sécurité ou de liberté, les rêves sont là pour vous mettre sur la piste de ce qui pose problème ou, au contraire, dyna­mise votre vie. Il arrive, par exemple, de faire un rêve très perturbant: on rêve qu'on frappe son enfant. Cela ne veut évidemment pas dire qu'on a le désir inconscient de le faire, mais plutôt qu'on a une relation insatisfaisante avec lui. Ce n'est donc pas à notre propre enfant qu'on veut faire du mal, mais plutôt à la mauvaise relation qui s'est établie avec lui.

Enfin, il faut toujours accorder de l'importance aux rêves récurrents. Car ils sont le signe d'un blocage, d'un problème non réglé qui entrave notre vie et sur lequel notre inconscient insiste pour attirer notre attention.