POURQUOI OUBLIONS NOUS NOS RÊVES ET COMMENT S’EN SOUVENIR ?

POURQUOI OUBLIONS NOUS NOS RÊVES ET COMMENT S’EN SOUVENIR ?
POURQUOI OUBLIONS NOUS NOS RÊVES ET COMMENT S’EN SOUVENIR ?

Après avoir vu le sens à donner à nos rêves et après avoir décrypter ses images dominantes, intéressons nous à la façon de les intégrer et surtout de s'en souvenir.

Construire une relation intime avec ses songes.

Pour construire une relation intime avec ses songes,

il faut d’abord s’en souvenir. Pour mettre toutes les chances de son coté, il faut :

  • Se conditionner avant de s’endormir en se répétant : " Cette nuit, je vais me souvenir d’au moins un de mes rêves. "
  • Dormir sans somnifères car ils modifient les phases du sommeil et perturbent la production des rêves. Évitez aussi les antidé­presseurs et la consommation de caféine ou d’alcool moins d’une heure avant le coucher.
  • Choisir un jour où l’on peut se réveiller à notre rythme(week-end, vacances) car la sonnerie réveil casse le rêve et gêne la mémorisation.
  • Écrire son rêve, dès le réveil, et avant même de se lever, en ayant pris la précaution la veille de déposer un carnet à coté de son lit. En effet, le rêve s'efface très rapidement. Inutile de bien le rédiger. Ensuite, à un moment de la journée, on peut reprendre ses notes et essayer d’en faire un récit plus complet.
Pourquoi oublions nous nos rêves ?

Pourquoi oublions nous nos rêves ?

Le rêve se présente au dormeur toutes les nuits. Il intervient au cours des phases de sommeil paradoxal. Ceux qui prétendent ne pas rêver se trompent; plus simplement, ils ne s’en souviennent pas. Plusieurs raisons à cela : si le réveil à lieu à la fin ou au cours du rêve, celui ci persiste environ un quart d’heure en mémoire. En revanche, le souvenir d’un rêve reste très vague si le réveil intervient plus d’une heure après le rêve. Si l’on se reveille en sursaut au cours du sommeil paradoxal, le rêve reste en mémoire sans difficulté. Par ailleurs, on se souvient plus facilement du dernier rêve que des précédents. Les personnes qui abusent des tranquillisants, drogues, alcools, café se souviennent moins bien de leurs rêves.